Articles

Les Trous Noirs

Image
  Les trous noirs Contexte Grace a la dualité onde-particule de la mécanique quantique, la lumière peut être considérée a la fois comme une onde et comme une particule.Dans la versions ondulatoire, la reaction de la lumière a la gravite n’est pas très claire.Mais si la lumière est composée de particules, on peut s’attendre alors a ce que celle-ci soient affectées par la gravite tout comme les boulets de canon, les fusées et les planètes.On a d’abord cru que les particules de lumière se mouvaient a une vitesse infinie, ce qui aurait empêché la gravite et les ralentir ; puis, Rømer a prouve que la lumière voyageait a vitesse fini.Ce qui fait que la lumière a une masse. Partant de cela, John Michell, professeur a Cambridge, a publie en 1783 dans le Philosophical Transactions of the Royal Society de Londres un travail dans lequel il faisait remarquer q’une étoile suffisamment massive et compacte aurait un champ gravitationnel si intense que la lumière ne pourrait s’en échapper : tout rayo
Les 7 merveilles   du mécanique quantique La mécanique quantique, c’est cette branche de la physique qui décrit la manière dont se comportent les objets microscopiques : les molécules, les atomes ou les particules. Développée pendant la première moitié du XXème siècle, la mécanique quantique est un des piliers de la science contemporaine. Et pourtant, il s’agit aussi probablement de la plus étrange théorie jamais imaginée. En effet, la mécanique quantique regorge de mystères, de surprises et de paradoxes qui nous obligent à revoir la manière dont nous concevons la matière, et même la physique en général. Cette théorie est d’ailleurs tellement bizarre que l’un de ses plus fameux contributeurs, le physicien Richard Feynman (ci-dessus), disait à son propos: « Si vous croyez comprendre la mécanique quantique, c’est que vous ne la comprenez pas » . Nous voici prévenus ! Mais essayons quand même d’y voir plus clair. Aujourd’hui, je vous propose donc un tour d’horizon des 7 merveilles et myst

Erwin Schrödinger

Image
Une carrière brillante et troublée Né à Vienne le 12 août 1887, Erwin Schrödinger bénéficia d'une enfance heureuse, entre un père qui était tout à la fois l'ami, le professeur et l'interlocuteur de son fils et une mère douce et maladive. Au gymnasium académique de Vienne, où il entra à onze ans, il fut un brillant élève non seulement en mathématiques et en physique, mais aussi en littérature, en philosophie et en art musical. De 1906 à 1910, il étudie à l'Université et eut pour maître un jeune disciple de  Ludwig Boltzmann , Fritz Hasenöhrl. Mobilisé comme officier d'artillerie, Schrödinger ne commença sa carrière qu'après la guerre. Son mariage, en 1920, coïncida avec ses débuts dans l'enseignement supérieur à Iéna, tandis qu'il assurait en même temps quelques cours à Stuttgart et à Breslau. Il fut très vite nommé professeur ordinaire à Zurich, à la chaire où ses prédécesseurs étaient  Albert Einstein  et  Max von Laue , et où il s'illustra à son to

L'expansion de l'Univers et le Big Bang

L'expansion de l'Univers, qu'est-ce que c'est ? En 1924, l'Américain  Edwin Hubble  découvre pour la première fois l'existence d'autres galaxies. Il établit la relation entre la distance de ces galaxies et leur vitesse d'éloignement. S'appuyant sur les travaux d'Albert Einstein de la théorie de la relativité générale, il crée le concept d' expansion de l'Univers . Les galaxies s'éloignent mais il ne s'agit pas d'un mouvement des galaxies.  Étienne Klein, astrophysicien : « Quand deux galaxies s'éloignent l'une de l'autre, il ne faut pas imaginer qu'elles se déplacent dans l'Espace. En fait, c'est la distance qui les sépare qui augmente. C'est l'Espace-Temps entre elles qui se dilatent. C'est une expansion de l'Espace. » L'Univers grandit aujourd'hui de 20 millions de kilomètres par minute. Si l'Univers gonfle, cela veut forcément dire qu'il était plus petit avant. Ainsi,

Le système métrique

Le système métrique est l'expression d'un moment historique qui a conduit les mathématiciens à intervenir dans les systèmes de mesure quotidienne. Tout a commencé en France, lors de la rédaction des cahiers de doléances en 1789. Le clergé, la noblesse et le tiers état se sont accordés au moins sur un point, à savoir le besoin d'une unification des poids et des mesures. Le  8 mai 1790 , l'Assemblée nationale vota la création d'un système de mesure sur une base décimale. Le principe était que ce système délivre une information stable, simple et équivalente. Par décret, l'unité de base fut le  mètre , défini comme la dix millionième partie du quart du méridien terrestre (entre le Pôle et l'équateur). Pour la calculer, la Convention donna à deux astronomes,  Delambre  et  Méchain , la tâche de mesurer le méridien entre Dunkerque et Barcelone via Rodez. Le mètre ainsi calculé allait devenir la norme légale et obligatoire pour la France, bientôt jointe par les pay